La trousse TACLEF Gestionnaire de dossiers langagiers Gestionnaire de rapports Quiz auto-formation

TACLEF
Trousse d’acquisition de
Compétences langagières en français

Concepts TACLEF  > Historique

Historique

La Trousse d’acquisition de compétences langagières en français (TACLEF) a été spécialement conçue pour les écoles de langue française de l’Ontario. Nombre d’élèves qui fréquentent ces écoles n’emploient pas le français comme langue d’usage. Certains facteurs, comme l’assimilation, le fait de vivre dans un milieu majoritairement anglophone et le nombre croissant d’élèves provenant de foyers exogames, font en sorte que l’interférence de l’anglais est devenue omniprésente dans l’apprentissage de la langue française à l’école.

TACLEF s’inspire des fondements, des continuums et de la structure du document Steps to English Proficiency (STEP, édition 2007) élaboré par le ministère de l’Éducation de l’Ontario à l’intention des élèves nouveaux arrivants apprenant l’anglais dans les écoles de langue anglaise de l’Ontario.

Les catégories et les descripteurs dans les Continuums des compétences langagières de TACLEF sont une adaptation des continuums de STEP, dont les sources principales sont :

  • les Continua in Oral Communication, Reading and Writing conçus pour les nouveaux arrivants et élaborés au Canada (2000);
  • les profils de l’anglais langue seconde élaborés en Australie (1993, 1994);
  • le modèle à six étapes du Conseil de l’Europe (2001), le Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner et évaluer.

Les continuums de STEP ont été calibrés en fonction de l’évolution cognitive des élèves de l’Ontario des cycles primaire, moyen et intermédiaire ainsi que du secondaire. À l’exception des profils élaborés en Australie, les modèles existants visaient le cheminement d’adultes dans l’apprentissage d’une langue seconde.

Dans l’élaboration de TACLEF, la version en français du modèle du Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner et évaluer, publiée en 2008 par le Conseil de l’Europe, a également été consultée.

L’analyse du développement cognitif continu des élèves à l’école de langue française a guidé le calibrage des descripteurs des continuums de TACLEF. Les programmes-cadres Actualisation linguistique en français et Français, ainsi que les divers Guides d’enseignement efficace qui sont actuellement utilisés dans les écoles de l’Ontario, sont par ailleurs les principales références pour TACLEF.

Le Ministère a travaillé de très près avec les conseils scolaires de langue française aux fins de l’élaboration de TACLEF en vue d’offrir au personnel enseignant un outil permettant d’établir le profil langagier de l’élève et de planifier les interventions ciblées en fonction de ce profil. Le but ultime de TACLEF est d’amener l’élève fréquentant l’école de langue française à réussir les apprentissages contenus dans le programme-cadre ordinaire.

L’ensemble des exemples donnés dans les Continuums et des textes utilisés dans les Tâches de précision des acquis découlent directement des consultations auprès du personnel enseignant et administratif des écoles de langue française de l’Ontario et du processus de mise à l’essai auprès des élèves.

À la suite de la distribution et de l’utilisation des boîtiers TACLEF  dans les douze conseils scolaires de langue française, le portail TACLEF a été conçu afin de faciliter son utilisation en plus de créer, de sauvegarder, de transférer et de gérer plus sûrement les dossiers langagiers des élèves en apprentissage du français à l’aide du Gestionnaire des dossiers langagiers. En même temps, une Banque de stratégies plus complète et un Gestionnaire de rapports se sont ajoutés au portail. Une validation dans trois conseils scolaires de la province, suivie de près d’une recherche-action menée par l’Université d’Ottawa, a permis l’analyse exhaustive de l’utilisation efficace du portail. Des enseignantes et des enseignants de la 2e année à la 11e année, ainsi que les directions d’école et les conseillères pédagogiques concernées, ont été consultés pour mettre à l’essai les processus et les outils de TACLEF et se sont occupés du transfert des données d’élèves apprenantes et apprenants du français, d’une année d’études à une autre, d’un cycle d’enseignement à un autre ou d’une école à une autre.

La création d’un portail permet de faire des liens entre TACLEF et d’autres gestionnaires de données qui sont des sources électroniques d’information et des moyens de communication avec les parents et les autres intervenantes et intervenants auprès des élèves ayant des dossiers langagiers.